1. Skip to navigation
  2. Skip to content
  3. Skip to sidebar



oeuvres

Prisonniers de la Liberté

[video]
Prisonniers de la Liberté

WATCH THE TRAILER HI / LOW

Après deux ans pieds nus dans une cellule mal chauffée, Hassan Almrei devrait peut-être se réjouir de ses nouveaux souliers chinois. Il en est plutôt désolé : « Le gouvernement canadien a dépensé plus de cent mille dollars en cour pour m’empêcher d’obtenir ces souliers à deux dollars. Pourquoi? »

avec HASSAN ALMREI, SOPHIE et MO HARKAT, DIANA RALPH, et MATTHEW BEHRENS

images MARK ELLAM montage ÉTIENNE GAGNON musique Anthony Rozankovic

producteur adjoint BOOKER SIM direction de la production GORDON HENDERSON producteur délégué JEAN PELLETIER

écrit, produit et réalisé par ALEXANDRE TRUDEAU

Hassan Alrmei, un réfugié de la Syrie, est soupçonné d’être un terroriste. Il a passé quatre ans et demi en isolement dans une cellule à Toronto avant d’être transféré dans un centre de détention de longue durée près de Kingston, où il croupit toujours.

Almrei n’a pas été accusé de quoi que ce soit. Il n’a jamais même pu avoir accès aux preuves détenues contre lui, si de telles preuves existent. Le gouvernement se justifie en disant qu’Almrei n’est pas citoyen canadien et n’a donc pas recours aux droits ou à la justice accordés à ceux-ci.

"Si je suis coupable de quelque chose qu’on m’accuse et qu’on me condamne à la prison et que personne ne verse une larme. Mais ne me renvoyez pas à la torture sans même m’offrir de procès. Je n’y vois pas l’image aimée du Canada.”

- Hassan Almrei

Hassan est l’un de cinq hommes de foi musulmane dont la liberté a ainsi été retirée, sans preuves, ni procès, sous une mesure appelée « Certificat de sécurité ». Au nom de la sécurité, le gouvernement canadien maintient que ces hommes doivent être détenus indéfiniment ou jusqu’à ce qu’ils soient déportés vers leur pays d’origine, même s’ils y risquent la torture.

Dans son nouveau documentaire « Prisonniers de la liberté », Alexandre Trudeau se lance à la rencontre de Hassan Almrei. Il présente des entrevues uniques avec Almrei et d’autres détenus: Adil Charkaoui à Montréal et Mohammed Harkat à Ottawa. Il fait la connaissance de leurs familles et de leurs avocats et s’entretient avec des personnes du milieu du renseignement secret. Tout, pour essayer de comprendre pourquoi le Canada considère nécessaire d’enfreindre les principes de justice qui sont pourtant si chers aux Canadiens.

La menace est-elle si grave qu’on doive compromettre les concepts de présomption d’innocence et de procès équitable? Doit-on conclure que, dans cette pernicieuse « guerre au terrorisme », le Canada est moins loin de Guantanamo et des autres pratiques douteuses de ses voisins américains qu’on ne l’aurait jamais pensé?


Ci-inclus : la version originale du film en français et la version originale du film en langue anglaise SECURE FREEDOM.

  • Format

    DVD-Video
    1-NTSC

  • Langues

    Français, anglais

  • Sous-titres

    Français, anglais

  • Région

    Région 1
    (Amérique du Nord.)

  • Durée

    52 minutes